Notre planète étouffe sous notre consommation. L’être humain n’a jamais autant possédé qu’au 21e siècle.

Le mode de vie minimaliste a le vent en poupe. Mais qui sont ces minimalistes ?

Une personne minimaliste a pour objectif de vivre mieux avec moins. Pour cela elle décide de revoir sa manière de consommer en privilégiant la qualité à la quantité. Elle favorise les circuits courts, elle achète le plus souvent pour remplir un besoin et non pas une envie.

Le minimaliste décide ainsi de réduire sa consommation, de désencombrer son intérieur du superflu qui l’asphyxie.

Pourquoi devenir minimaliste ?

Être minimaliste apporte une multitude d’avantages. En consommant moins, on fait des économies. En consommant mieux, on améliore sa santé.

Le minimaliste préfère favoriser les expériences plutôt que les possessions matérielles, de ce fait il apprend s’organiser afin de profiter pleinement de la vie au lieu de passer ses weekends à entretenir et ranger des affaires inutiles et encombrantes.

Devenir minimaliste, c’est aussi alléger son emploi du temps, faire un point sur ses relations pour ne conserver que celles qui nous apportent du positif. Ainsi on limite le stress, les relations toxiques et on apprend à se dégager du temps pour soi et sa famille.

Les étapes vers un mode de vie minimaliste ?

Devenir minimaliste demande de traverser différentes étapes. Chaque apprenti minimaliste va à son rythme, ce n’est en rien une course au bonheur.

Lors de votre prise de conscience, vous allez commencer à vous poser des questions pour changer votre manière de consommer.

Lors de vos courses, avant de choisir un produit, prenez soin de vous demander :

  • Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?
  • N’ai-je pas déjà un objet capable de remplir la même fonction chez moi ?
  • Pourrais-je m’en passer ?

C’est après avoir répondu à ces questions que vous saurez si cet objet a réellement sa place sous votre toit.

Une fois votre cela fait vous allez commencer à désencombrer votre intérieur de tout objet superflu.

Le désencombrement est une étape importante, vous devez prendre votre temps le faire pièce par pièce. Vous devez également répertorier l’ensemble de vos possessions et choisir lesquelles resteront et lesquelles seront vendues ou données.

Il s’agit de l’étape la plus longue.

Après le désencombrement physique il y a le désencombrement personnel :

  • Réduire ses obligations sociales
  • Alléger son emploi du temps
  • Trier ses relations réelles et virtuelles

Tout ce cheminement va vous amener à beaucoup d’introspection.

Vous allez devoir ainsi déterminer votre ESSENTIEL, c’est-à-dire votre projet de vie, la chose que vous souhaitez absolument accomplir.

Grâce au temps, mais aussi à l’argent que vous aurez économisé en devenant minimaliste, vous allez pouvoir mettre cet essentiel au centre de vos préoccupations et ainsi réaliser ce rêve.

Les conseils pour bien commencer son désencombrement

desencombrement

Par quoi commencer ?

Lorsque l’on veut s’attaquer au désencombrement, on est souvent très excité et soudain on réalise l’ampleur de la tâche et notre enthousiasme retombe comme un soufflé.

Il n’est pas simple de déterminer par quoi commencer, alors avant de tout sortir et de tout chambouler voici deux conseils qui sont importants à mettre en place tout de suite.

Commencer petit

Vous souhaitez désencombrer toute votre cuisine, mais entre le boulot, les enfants et des weekends surchargés, il n’est pas simple de s’organiser.

Aussi je vous propose de répartir la tâche en trois étapes :

  • L’électroménager
  • Les ustensiles et la vaisselle
  • La nourriture

Pour chaque partie j’ai procédé de la même manière. J’ai tout sorti sur une table de pour observer le tout. J’ai commencé par mettre de côté tout ce que je devais jeter (ou recycler) : produit périmé, assiette ou verre ébréchés, mixeur qui ne fonctionne plus ou dont il manque des morceaux.

Pour la nourriture, j’ai remis dans le placard ce qui était comestible en mettant une étiquette devant les produits qui allaient se périmer en premier.

Pour la vaisselle et l’électroménager, j’ai ensuite mis dans un carton tout ce que je ne souhaitais pas garder.
Pour le reste, j’ai remis chaque objet à sa place, car gardons bien à l’esprit qu’un objet qui n’a pas de place ni de rôle est un objet abandonné.

Communiquer

Il est important que votre entourage soit au courant de votre projet, car cela vous aidera à garder le cap. De plus, on est tous conscients que certains objets rentrent dans notre vie sans que nous les ayons invités, comme les cadeaux par exemple …

Or, si vous ne souhaitez plus que belle-maman achète des gadgets en plastique à vos enfants ou que votre frère squatte votre garage avec tous ses cartons, il est important de leur parler de votre projet de désencombrement.

10 actions pour se lancer facilement

Maintenant que nous avons établi les bases, je vous propose de passer à l’action. Et pour cela je vous propose une liste de 10 idées à mettre en place pour vous lancer doucement, mais surement dans le grand désencombrement.

Prenez votre temps, allez-y à votre rythme, l’important est d’avancer pas à pas pour ne pas se décourager.

  • Apprendre à dire NON à tout ce qui est gratuit (sac, stylo, prospectus …). Si c’est gratuit c’est que vous ne l’avez pas choisi et que cela finira par traîner dans un coin.
  • Se forcer à ne payer qu’en cash, cela vous permettra de vous rendre mieux compte de l’argent dépensé
  • Sortir de votre zone de confort et aller faire les courses dans d’autres magasins plus éthiques et responsables
  • Consommer tout ce que vous avez dans vos placards et vider votre frigo avant d’aller faire les courses
  • Faire une liste détaillée des achats nécessaires s’en tenir là, vous n’achèterez que cela et rien de plus.
  • Se désabonner de tous les magazines, newsletters, jeux-concours ou autre qui remplissent votre boîte aux lettres et votre boîte mail. Et pendant que vous y êtes, inscrivez sur votre boite aux lettres “PAS DE PUBLICITE”, pour éviter de l’encombrer inutilement.
  • Faire un tri de vos amis sur les réseaux sociaux et ne conserver que ceux qui vous apporte du positif
  • Se débarrasser de vos produits d’entretien toxiques les remplacer par du vinaigre blanc, du bicarbonate et du savon noir.
  • Lorsque vous faites à manger, préparez-en deux fois plus pour vous permettre d’organiser vos repas pour la semaine. Cela vous fera gagner du temps pour faire d’autres choses qui vous tiennent à cœur.
  • Trier sa garde-robe et redéfinir votre style à vous. Rien ne sert de suivre les modes à part remplir son armoire chaque saison

Vous êtes unique, trouvez votre style.

Le minimalisme est un ensemble de petites habitudes à changer pour créer un environnement positif et zen.
Outre désencombrer sa maison et alléger son emploi du temps, devenir minimaliste c’est surtout réapprendre à s’écouter et orienter sa consommation de manière plus éthique et responsable.

N’oublions pas que la terre ne nous appartient pas, nous l’empruntons seulement à nos enfants !

devenir minimaliste