Les laxatifs naturels que sont certains aliments et certaines plantes sont utilisés pour soulager la constipation depuis plus de 2 000 ans. Nos ancêtres ont toujours su que des selles saines étaient synonymes de bonne santé. Seulement, dans notre société moderne, une mauvaise alimentation, le stress ou des voyages fréquents peuvent aller à contre sens d’une bonne digestion. Faire caca régulièrement peut soudainement devenir difficile !

Beaucoup de gens se tournent alors vers les laxatifs pour “faire le travail” rapidement. En fait, les laxatifs sont l’un des médicaments en vente libre les plus couramment achetés, certaines personnes en abusent même… Le plus grand segment d’utilisateurs de laxatifs est de loin celui des ” personnes souffrant d’un trouble de l’alimentation comme l’anorexie ou la boulimie nerveuse “, qui les utilisent pour les aider à contrôler leur poids…

Parmi les autres personnes qui utilisent régulièrement des laxatifs, il y a ceux qui souhaitent simplement soulager leur constipation mais aussi certains athlètes ou les culturistes qui essaient de maintenir un certain poids et une certaine apparence. Enfin,  il y a les personnes qui sont aux prises avec des troubles digestifs.

Comment fonctionnent les laxatifs ?

Lorsqu’une personne a des selles “normales”, elles sont formées par l’absorption des déchets, des nutriments indésirables, des électrolytes et de l’eau dans l’intestin. Tous s’assemblent alors pour former une substance qui est ensuite capable de passer facilement à travers le tube digestif. La plupart des nutriments contenus dans les aliments que vous mangez ne sont pas absorbés dans l’estomac, mais dans l’intestin grêle, tandis que le gros intestin, ou côlon, absorbe surtout de l’eau. Après avoir traversé votre estomac et vos intestins, les déchets descendent jusqu’à votre côlon, où ils sont prêts à être évacués.

L’ensemble du processus digestif implique de nombreux aspects de votre corps, y compris les enzymes, les électrolytes, l’eau, les hormones, le flux sanguin et plus encore. La constipation peut donc avoir bien des causes dont :

  • un manque de fibres insolubles et solubles
  • une déshydratation
  • un manque de sommeil

Le type de laxatif que la plupart des gens utilisent est le laxatif dit “stimulant”. Ce produit possède un effet laxatif en stimulant la muqueuse intestinale et en contractant les muscles du système digestif, tout en augmentant l’hydratation des selles. Avec le temps, les laxatifs stimulants peuvent en fait affaiblir la capacité naturelle du corps à aller aux toilettes, ce qui explique le risque de “dépendance laxative”, pas idéal !

D’autres types de laxatifs sont les laxatifs osmotiques et hyperosmolaires, qui sont des agents hydratants qui attirent les liquides dans l’intestin. Il y a aussi le lavement qui est inséré directement dans le rectum afin d’y déposer du liquide salin. Les laxatifs lubrifiants agissent en rendant les selles “glissantes”, généralement avec des huiles minérales qui enduisent les parois intestinales et empêchent les selles de se dessécher.

Il est important de se rendre compte que même si les laxatifs en vente libre ou sur ordonnance peuvent aider à résoudre un cas de constipation à court terme, ils ne règlent en fin de compte aucun problème digestif sous-jacent. Pire, ils peuvent aggraver le problème, causer de nombreux effets secondaires indésirables et dangereux, et même créer une dépendance puisque le corps commence à compter sur eux au fil du temps pour fonctionner correctement !

Pourquoi certains laxatifs sont dangereux ?

L’abus de laxatifs est connu depuis de nombreuses années, mais on voit de plus en plus de cas de “purge” laxative. De plus en plus de personnes prennent des laxatifs comme une solution facile pour contrôler leurs poids. Les gens croient faussement qu’ils peuvent éviter une partie de “l’absorption de calories” des aliments qu’ils mangent, mais ce n’est même pas vrai pour la plupart d’entre eux et peut entraîner de nombreux effets secondaires dangereux.

Les problèmes de santé associés à l’abus de laxatifs incluent :

  • la déshydratation
  • les déséquilibres électrolytiques
  • l’incapacité de produire suffisamment d’enzymes digestives
  • les oedèmes (rétention d’eau)
  • les étourdissements
  • les dommages au côlon et aux organes digestifs
  • l’alternance de diarrhée et de constipation
  • la complications avec les systèmes cardiovasculaires
  • la perte ou la prise de poids
  • la mort, en cas de sur-utilisation

Après avoir pris des laxatifs, il n’est pas rare de faire face à de sérieux problèmes gastro-intestinaux. La partie rénine-aldostérone du système digestif s’active lorsque l’on prend des laxatifs, ce qui entraîne une perte de liquide. Le corps réagit en retenant toute l’eau disponible, ce qui entraîne un œdème (rétention d’eau ou ballonnements) et une prise de poids à court terme, voire un ralentissement du métabolisme une fois que l’ingestion de laxatifs est arrêtée.

En lieu et place des laxatifs : des aliments pour améliorer la fonction digestive.

Notre corps possède la capacité naturelle de se nettoyer et se désintoxiquer par lui-même, il suffit simplement pour cela de lui fournir les bons nutriments et les bons fluides hydratants. Une faible consommation d’eau et de nutriments peut entraîner l’accumulation de toxines dans l’organisme, le tube digestif devient sec, tandis que le foie et les reins (les principaux organes détoxifiants) ralentissent le fonctionnement.

Mieux vaut donc toujours apporter des changements à long terme à votre alimentation plutôt que de recourir aux laxatifs ! Cela passe notamment par le fait de manger plus de fibres et éliminer les aliments inflammatoires qui causent la constipation en premier lieu. Enfin, il convient d’incorporer des aliments ayant des propriétés laxatives naturelles.

Y a-t-il un moment où les laxatifs sont vraiment nécessaires ?

Bien sûr, mais probablement pas aussi souvent que les gens le supposent. Pour des adultes en bonne santé, il est probablement acceptable de prendre des laxatifs de temps à autre, par exemple lorsque vous voyagez et que vous êtes en décalage horaire ou lorsque vous souffrez d’une maladie d’estomac à court terme. Si vous sentez que vous avez besoin d’un laxatif, essayez un produit plus doux et naturel comme l’huile de ricin.

La plupart des experts s’entendent pour dire qu’il est important d’aller aux toilettes au moins trois fois par semaine ou plus, au grand minimum. Mais le nombre de selles qu’une personne au quotidien varie énormément d’un individu à l’autre, si bien qu’il n’y a pas un nombre considéré comme “normal”.

La plupart des adultes devraient manger plus de fibres. Bien que l’augmentation des fibres seules ne résoudra pas tous les cas de constipation, c’est certainement l’une des premières étapes à franchir. Assurez-vous de viser entre 25 à 40 grammes de fibres par jour (les hommes adultes et les personnes de plus grande taille ayant besoin d’une quantité plus élevée que les femmes et les personnes de plus petite taille). Vous devriez par ailleurs toujours veiller à obtenir obtenir vos fibres de sources naturelles (aliments entiers non transformés). Alors que de nombreux aliments à haute teneur en fibres agissent comme des laxatifs naturels, les fibres synthétiques que l’on trouve dans les barres ou les produits laitiers transformés ne fonctionnent pas de la même façon.

Mangez d’abord et avant tout de vrais aliments entiers, surtout beaucoup de fruits et de légumes frais. Presque tous les types de légumes, fruits, graines, noix et haricots sont d’excellentes sources de fibres solubles et insolubles, ainsi que d’importants électrolytes, vitamines et minéraux sur lesquels repose votre système digestif. En général, un apport plus élevé en nutriments augmente votre capacité à former des selles solides et à les faire passer avec succès dans votre système digestif.

Une chose à noter au sujet des aliments ayant des propriétés laxatives naturelles : chaque personne est un peu différente, et tout le monde ne réagit pas de la même façon. Par exemple, certains fruits et légumes contiennent des types de glucides qui sont difficiles à décomposer pour certains, ce qui peut aggraver les problèmes de ballonnements et de constipation. D’où l’importance de toujours tester votre propre réaction aux aliments et essayez d’éviter ceux qui vous causent spécifiquement des troubles digestifs.

7 Aliments qui sont d’excellents laxatifs naturels

Les fruits, les légumes, les graines, les aliments probiotiques et bien d ‘autres encore peuvent avoir un effet laxatif en tant qu’émollient naturel des selles. Donc, avant d’acheter des laxatifs en pharmacie, incorporez ces sept aliments à votre régime alimentaire.

aliments laxatifs

1. Aloe Vera

L’aloe vera est l’un des laxatifs naturels les plus anciens et les plus étudiés. Parfois appelée “latex”, cette substance remplie d’enzymes, de vitamines, de minéraux et d’électrolytes aide à guérir l’intestin. Par exemple, les anthraquinones sont un type de composé présent dans l’aloès qui agit comme un laxatif en augmentant la teneur en eau intestinale, en stimulant la sécrétion de mucus et en augmentant naturellement le péristaltisme intestinal (contractions qui décomposent les aliments).

L’Aloe vera contient également des composants anti-inflammatoires qui réduisent l’inflammation et améliorent le fonctionnement des organes digestifs. Il possède d’autres avantages comme le fait de normaliser l’équilibre acide/alcalin et le pH, de réduire la formation de levure et d’encourager la croissance de bonnes bactéries digestives.

2. Graines Chia

L’un des avantages des graines de chia est sa capacité à agir comme laxatif naturel. Les graines de chia combinées à un liquide forment une substance gélatineuse qui se déplace facilement dans vos intestins. Excellent moyen d’augmenter la quantité de fibres dans votre alimentation, les graines de chia gonflent et se dilatent dans le tube digestif, absorbant ainsi l’eau. Elles sont meilleurs pour la constipation lorsque vous augmentez également votre consommation de liquides, ce qui les aide à se déplacer plus facilement dans l’intestin.

3. Graines de lin

Les graines de lin sont une excellente source de fibres, ce qui ajoute du volume à vos selles et les aide à passer à travers vos intestins. En prime, les graines de lin agissent pour traiter à la fois la constipation et la diarrhée !

Elles sont pratiquement insipides, et facile à incorporer dans vos recettes (smoothies par exemple). Rappelez-vous juste que chaque fois que vous mangez beaucoup de fibres, vous devez aussi vous assurer de boire beaucoup d’eau : une quantité élevée de fibres avec un apport insuffisant de liquides hydratants peut causer encore plus d’ennuis aux WC !

4. Légumes verts feuillus

En plus d’être une excellente source de fibres, ces légumes-feuilles fournissent aussi beaucoup de magnésium. La carence en magnésium est l’une des carences les plus courantes chez les adultes, en manger davantage c’est s’assurer une meilleure santé digestive. Le magnésium est un électrolyte qui a la capacité naturelle de ramollir les selles et d’aider à “aspirer” l’eau de votre intestin.

Sans magnésium, il est difficile pour les selles de se déplacer dans votre système, d’autant plus que le magnésium est un relaxant musculaire naturel, ce qui peut aider à arrêter les crampes dans l’abdomen. Si vous remarquez qu’en augmentant la quantité d’aliments riches en magnésium, vos selles deviennent trop molles et liquides, vous pouvez ajuster votre consommation jusqu’à ce qu’elles redeviennent “normales”.

5. Aliments probiotiques

Les probiotiques sont de “bonnes bactéries” dans l’intestin qui sont capables d’équilibrer différents types de “mauvaises bactéries”. Elles aident à créer un environnement sain dans votre microbiote et peuvent vous aider à rester à l’abri des problèmes digestifs, y compris la constipation ou la diarrhée.

Les aliments probiotiques comprennent le kéfir, le kombucha, la choucroute, le kimchi. Assurez-vous que lorsque vous achetez des produits laitiers, vous choisissez toujours des produits biologiques, car ils sont plus faciles à digérer, comme le lait de chèvre, le kéfir biologique, les produits laitiers crus ou les produits laitiers qui ne contiennent pas de caséine A1.

6. Fruits à haute teneur en fibres (baies, figues, pommes, pruneaux, pruneaux, poires)

Les fruits fournissent des niveaux élevés de fibres et d’eau en plus d’antioxydants, ce qui peut aider à réduire l’inflammation dans tout le système digestif. Alors que les fruits frais comme les baies, le melon et les pommes sont plus hydratants et rassasiants, les fruits séchés comme les figues, les pruneaux ou les dattes sont aussi une bonne source de fibres alimentaires (n’en consommez pas plus qu’une poignée et variez les).

Les fruits qui contiennent des fibres de pectine (pommes ou poires) sont de bons choix, car la pectine stimule les intestins. Le vinaigre de cidre de pomme est aussi une excellente option pour traiter naturellement la constipation !

7. Eau de coco

L’eau de noix de coco est bonne pour vous pour de nombreuses raisons, non seulement elle a bon goût et se présente comme alternative à l’eau du robinet ou aux boissons sucrées, mais elle aide aussi à maintenir de bons niveaux d’électrolytes, à prévenir la déshydratation et à dégager vos voies urinaires. Depuis des siècles, l’eau de coco est utilisée pour stimuler l’hydratation naturelle grâce à sa teneur élevée en électrolytes, en particulier en potassium.