Depuis un certain temps, la consommation d’énergie dans son ensemble est devenue un problème mondial à cause de son impact non négligeable sur notre environnement. Ainsi, c’est toute la planète qui est concernée pour trouver divers moyens afin de diminuer la consommation d’énergie.

Pour l’électricité en particulier, les producteurs visent à produire une énergie moins polluante. Quant aux consommateurs, ils cherchent aussi à réduire leur consommation d’énergie.

C’est ainsi qu’ils sont amenés à trouver ensemble de l’électricité moins chère et moins polluante à travers des comparateurs d’offres d’électricité comme sur https://www.fournisseurs-energie.fr/comparateur-electricite.

Relations entre consommation d’énergie et environnement

La recherche d’un certain équilibre entre la consommation d’énergie et la protection de l’environnement est actuellement une priorité mondiale. La cause principale identifiée jusqu’ici est la pollution atmosphérique.

La conséquence pour la planète est une augmentation de l’effet de serre entraînant inévitablement un réchauffement climatique. Cela représente un véritable danger pour l’humanité.

Le plus grave est que le stock des énergies renouvelables devient de plus en plus rare. Tout cela représente donc une menace grave pour l’avenir proche.

La question “bête” : est-ce que l’électricité pollue ?

C’est vérifié que l’électricité pollue, car cette énergie produite par combustion produit des microparticules atmosphériques. Elles polluent l’air qu’on respire. Ensuite, l’électricité produit aussi des gaz à effet de serre (GES). Il s’agit surtout du CO2 produit lors des combustions et de la vapeur d’eau pour le refroidissement des usines pour les réacteurs nucléaires.

La production mondiale d’électricité est classée comme étant le premier poste d’émissions de GES. Cela représente presque un quart du total avec l’association de la génération de chaleur associée.

Toutefois, il faut considérer le mix énergétique utilisé : chimique, mécanique, les éoliennes, électromagnétique et nucléaire. La pollution se fait directement ou indirectement. La plus connue est la combustion des énergies fossiles pour produire de l’électricité.

En France, un kWh électrique produit environ 0,09 kg équivalent de CO2. C’est en dessous de la moyenne européenne qui est égale à 0,44 kg équivalent CO2. C’est justifié, car en France près de 80 % de l’électricité vient du nucléaire.

Pour la France, les émissions de GES ont diminué de 18 % entre 1990 et 2017 selon le rapport quadriennal du Ministère de la Transition écologique. Toutefois, c’est estimé comme étant loin des objectifs fixés pour 2100. Il apparaît ainsi que la prise de mesures s’impose.

En effet, les empreintes de consommation associées surtout au logement et au transport représentent la part importante de l’empreinte écologique des Français. Celle-ci constitue un indicateur de mesure de l’impact de l’activité humaine sur l’environnement.

L’électricité verte pour sauver la planète ?

Depuis 2012, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) a déjà proposé des propositions axées sur la maîtrise de la consommation énergétique. L’objectif visé est la baisse des GES en 2050.

En outre, la Réglementation environnementale 2020 (RE 2020) vise les nouveaux bâtiments construits à partir de 2020. Il faut transformer ces constructions en bâtiment à énergie positive (BEPOS). Cela aboutit à un logement capable de produire plus d’énergie électrique qu’il n’en consomme.

Une autre solution contre la pollution consiste à passer à l’énergie verte. Il s’agit d’opter pour un maximum d’énergie renouvelable comme l’éolienne et la photovoltaïque plutôt que vers le gaz ou le nucléaire.

Le pourcentage d’électricité produite en France par des énergies d’origine renouvelable ne cesse d’augmenter. Ainsi, le mix énergétique pour l’électricité verte a toute sa place.

Elle est dite verte, car elle ne pollue pas ou peu. Ensuite, elle ne connaît pas de limites dans le temps. Il est même avancé qu’elle est aussi de bonne qualité pour un moindre impact sur l’environnement.

Donc, elle représente une alternative pour remplacer à terme les énergies fossiles. En France, même si 12 % de l’électricité produite est hydraulique, elle représente déjà 75 % des énergies renouvelables.

Il est donc temps de penser à utiliser de l’énergie verte si ce n’est pas encore le cas. Lorsqu’un foyer décide de faire la souscription, le fournisseur d’énergie offre la garantie d’injecter dans le réseau une quantité équivalente d’électricité verte à la quantité consommée par le foyer.

Les fournisseurs d’énergie verte sont tenus de consacrer une partie des fonds amassés pour financer la production de certaines énergies renouvelables et moins polluantes.

Pour le cas d’EDF par exemple, un classement mondial de Greenpeace en 2020 évalue l’investissement d’EDF dans le domaine des énergies renouvelables à hauteur de 20 % de ses capacités de production en Europe.

C’est donc classé insuffisant, car la majorité de la production et de la fourniture en électricité est surtout d’origine non renouvelable, le nucléaire. Ainsi, les investissements d’EDF sont 5 fois supérieurs dans le nucléaire que dans l’énergie verte.

Comparer les fournisseurs d’électricité

comparer les energies vertes

Avant d’opter pour un choix quelconque pour économiser vos frais d’électricité et pour participer à l’effort mondial, l’énergie solaire est la plus appropriée. Seulement, si pour plusieurs raisons le projet est difficile à réaliser, il faut recourir à une comparaison de fournisseurs d’électricité.

Le problème est assez facile, car il existe des comparateurs de prix en ligne. Ils arrivent à regrouper les différents fournisseurs ce qui facilite la recherche. Il suffit donc de comparer les prix et les types de contrats pour avoir une idée précise de ce qui est possible de gagner en économie.

En outre, cela permet d’éviter de subir la hausse des prix après un certain nombre d’années si le fournisseur offre un tarif fixe. Toutefois, il est important de ne pas se presser. Il faut surtout comparer les offres dans leur totalité. En effet, il se peut qu’une compagnie à tarif fixe légèrement plus chère soit plus intéressante qu’une autre sans tarif fixe.

Les comparateurs d’offres d’électricité sont à portée de tout consommateur. Ils se basent sur une estimation de la consommation d’électricité et/ou de gaz. Et, c’est à partir de celle-ci que l’offre la plus intéressante va être déterminée.

C’est gratuit et sans engagement. Il suffit de remplir un formulaire en y apportant tous les renseignements requis. Il faut ensuite accepter les conditions générales du simulateur. En cas de problème pour connaître la consommation, une simulation simple permet de savoir l’électricité annuelle consommée.

Les comparateurs d’électricité verte pour trouver la moins chère

Certains fournisseurs offrent aux consommateurs de l’électricité verte. Celle-ci est alors issue de sources d’énergies renouvelables. Actuellement, les particuliers et les professionnels peuvent choisir en toute liberté leur fournisseur d’énergie.

Mais cela étant, EDF reste quand même la référence en tant que fournisseur historique. Toutefois, il est possible de changer d’abonnement en passant d’une offre à l’autre. Plusieurs tarifs sont disponibles chez EDF. Ainsi, elle propose des offres d’électricité et de gaz à prix de marché. Elles sont réparties en 3 gammes, dont la gamme Vert électrique avec une électricité 100 % d’origine renouvelable.

Le tarif EDF énergie verte comprend 3 formules différentes en fonction des préférences et équipements. Dans l’ensemble, elles sont plus chères que le tarif Réglementé de Vente ou Tarif Bleu d’EDF. L’électricité verte est offerte par EDF en option Base et Heures Pleines et Heures Creuses (HPHC).

Les tarifs pour le prix du kWh TTC depuis juin 2019 est pour 6 kVA sont les suivants. En option Base, il est de 0,154 8 €, et pour l’option HPHC de 0,188 1 € en HP et 0,130 8 € en HC. Quant au tarif Vert électrique Weekend, il est de 0,170 7 € en semaine et 0,141 0 € pour le week-end. Pour les Heures Creuses et week-ends, il est de 0,134 1 €.

Digiwatt est le tarif d’EDF le moins cher où le client bénéficie de 5% de réduction sur le kWA HT par rapport au Tarif Bleu. Ainsi, pour option Base 12 kVA, le prix du kWh TTC est de 0,1415 €. En option PHPC, pour 12 kVA, il est de 0,1520 € en HP et 0,1188 € en HC.

D’autres fournisseurs, en tant que concurrents d’EDF, arrivent à proposer de l’électricité verte à des tarifs plus intéressants. Il est même avancé que leurs offres sont plus avantageuses que le tarif bleu d’EDF.

Évidemment, tout cela est à vérifier sur le comparateur de prix. À titre d’information, le prix du kWA d’électricité pour 6 kVA option Base est de :

  • 0.15983 € pour ENI : prix fixe pendant 3 ans révisable à la baisse à chaque anniversaire du contrat
  • 0.1414 € pour Total Direct Énergie avec offre en ligne
  • 0,1379 € pour Ilek avec de l’électricité 100% française en éolienne

Pour changer de fournisseur d’électricité après une comparaison des offres, il suffit de le contacter. C’est faisable par téléphone ou en ligne. Il suffit d’envoyer le numéro de Point de Livraison (PDL), le relevé de compteur le jour de la souscription, et le RIB pour un paiement par prélèvement automatique.