L’économie circulaire, d’après le ministère du développement durable français, désigne « un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et dont l’objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie ». Voyons de plus près pour quelles raisons il paraît bénéfique pour notre civilisation de passer à la vitesse supérieure et de mettre en place un tel système.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L’économie circulaire est un système économique basé sur les échanges de biens et de services. Aussi, il consiste à avoir un meilleur usage des ressources, et ce, tout en réduisant l’impact sur l’environnement et en augmentant le bien-être de chacun. Ce concept économique évoque une gestion durable de nos ressources. Le but ultime étant de limiter la consommation et le gaspillage des matières premières et des énergies. L’économie circulaire est, par définition, totalement opposée à l’économie linéaire. Elle tend à clore le cycle de vie des objets, tout comme des services, mais aussi des déchets qui en sont créés.

Avec l’optimisation de l’utilisation d’un produit ou ressource avant de les recycler, nous pourrons réduire notre impact sur la planète. Car, il est important de préciser que le gâchis provient uniquement de l’activité humaine. Dans la nature, tout se recycle : les plantes absorbent les rayons du soleil, les feuilles poussent et les résidus et autres insectes enrichissent la terre. Les cycles recommencent ainsi à l’infini. Rien ne se perd, tout est réutilisé par la nature même.

Il est possible de schématiser l’économie circulaire et l’épuration des eaux usées par les étapes suivantes : en partant de matières premières, des biens sont conçus puis fabriqués et ensuite distribués pour être ensuite consommés, utilisés puis réparés et réemployés. Enfin, ils seront collectés, recyclés et transformés de nouveau en matières premières. Les déchets résiduels sortants sont ainsi minimisés et extraits de cette chaîne. Et il en va de même pour l’eau, elle est recyclée aussi.

Quels bénéfices liés à l’économie circulaire ?

Tout d’abord, l’environnement et notre chère planète nous remercieraient de ce changement, car les gaz à effet de serre s’en trouveraient réduits. À l’échelle de l’Homme, cela représenterait plus de croissance avec, notamment, la création de nombreux emplois et le renforcement de la compétitivité entre les entreprises. Les innovations nées de l’économie circulaire pourraient accroître la qualité de vie des consommateurs en leur faisant faire des économies financières. Cela représente une réelle opportunité pour les entreprises et les collectivités qui seraient en difficulté. Elles auraient ainsi un meilleur contrôle de leurs flux entrants et sortants et augmenteraient leur compétitivité.

Aussi, création d’emploi, réduction massive des émissions de gaz à effet de serre, pour les entreprises de l’Union européenne, la mise en place d’un tel système pourrait représenter jusqu’à 8 % d’économie sur leurs chiffres d’affaires annuels. Ce qui n’est pas négligeable. Et beaucoup d’entre elles ont tout intérêt à enclencher la machine du circulaire au mépris du linéaire. L’objectif de l’économie circulaire étant de recréer des revenus tout en conciliant la nature et les individus.

Pourquoi passer à l’économie circulaire ?

Il devient urgent de changer de système économique global. L’épuisement des matières premières et la raréfaction des ressources ne font pas bon ménage avec l’augmentation de la demande, conséquence de l’augmentation de la population mondiale.

Aussi, l’extraction de certaines matières premières est très néfaste pour la planète et les difficultés d’approvisionnement de certaines ressources nous font dire qu’il devient impératif de trouver une solution viable et durable pour l’utilisation de ces matières premières polluantes. Ainsi, l’économie circulaire transforme nos déchets en ressources qui sont réintroduites dans les cycles de production. Ce qui est déchet quelque part devient alors la matière première ailleurs. Ceci permettrait une réduction significative des émissions de CO2 mondiales.

Dans quels domaines peut s’appliquer l’économie circulaire ?

Il est possible d’appliquer l’économie circulaire à de nombreux secteurs. Dès la conception même d’un produit, il faut envisager les problématiques de réemploi, de collecte, et de recyclage. Là réside la clé d’une économie circulaire réussie. Un bon point de départ pour ceux qui ne savent pas par où commencer est le recyclage de nos déchets. La transformation de ces derniers permet de créer soit de nouveaux produits, soit de leur donner une nouvelle fonction. Vous pouvez, par exemple, faire don d’objets que vous n’utilisez plus. Aussi, des applications collaboratives permettent de faire don ou de récupérer des objets qui ne sont plus désirés par leurs propriétaires. C’est simple, rapide et efficace. Également, des plateformes connectées de recyclage existent, où il est possible de donner, mais également de signaler, grâce à un système de géolocalisation, des objets qui ont été déposés dans la rue.

Le recyclage permet aux biens de ne pas perdre de leur valeur quand ils atteignent leur « fin de vie ». On pense souvent au recyclage uniquement pour nos déchets de la vie quotidienne, comme les denrées alimentaires, par exemple. Ce type de recyclage est plus ou moins désormais acquis dans beaucoup de foyers. Or, recycler concerne aussi nos appareils plus encombrants comme l’électroménager, les lampes, les meubles. Il existe de nos jours, et un peu partout, des recycleries, des ressourceries et des associations qui récupèrent, réparent et donnent une seconde vie à nos vieilles choses. Autre utilisation, les appareils électroménagers connectés. Des sociétés surveillent l’usage fait par les possesseurs de la machine et leur donnent de conseils pour mieux s’en servir. On parle aussi d’« écodesign » et d’« écoconception ». Ces concepts prévoient et incluent dès le début et avant même la création d’un produit, toutes les étapes qui lui permettront d’avoir une vie qui conservera sa valeur le plus longtemps possible.