La cire d’oreille, scientifiquement appelée cérumen (ou miel d’oreille), est une substance produite par les glandes afin de maintenir l’oreille protégée, propre et bien lubrifiée.

Le cérumen qui se forme sur le tiers externe du conduit auditif est composé de 20 à 50 % de matières grasses et recouvre le conduit afin de l’hydrater, de prévenir les infections et d’empêcher la saleté, la poussière et d’autres types de débris de pénétrer profondément à l’intérieur.

Une fois la mission remplie, il finit par migrer du conduit auditif vers l’extérieur de l’oreille, endroit qu’il choisit pour sécher puis tomber.

Bien que la raison exacte soit inconnue, certaines personnes ont tendance à produire plus de cérumen que d’autres.

Dans certains cas, un excès de cérumen peut s’accumuler dans le conduit auditif et entraîner des complications comme :

  • une audition rendue plus difficile (pensez à faire un bilan auditif gratuit sur vivason)
  • une douleur dans l’oreille
  • une sensation d’oreille bouchée
  • des acouphènes, ou bourdonnement dans l’oreille
  • des infections
  • des démangeaisons et/ou odeurs peu agréables
  • un écoulement qui sort de l’oreille

15 à 20% des consultations chez l’ORL sont dues à des bouchons d’oreille, ce qui porte à croire que le sujet du nettoyage des oreilles est plus délicat que ce qu’on pense.

Ce que la plupart des gens font (ce qu’il ne faut pas faire)

cerumen

Beaucoup de personnes ont tendance à se nettoyer les oreilles en allant chercher à extraire le cérumen à l’aide de cotons-tiges ou d’autres objets pour tenter de l’atteindre.

Problème avec les cotons-tiges, ils ont tendance à favoriser l’apparition de bouchon de cérumen, et parfois même, causer un traumatisme du tympan.

Normalement, notre corps est une formidable machine et nous n’avons rien à faire pour éviter la formation de bouchons, car les oreilles se nettoient toutes seules ! Ça, c’est la première chose à savoir.

Ce qui implique qu’on ne devrait pas utiliser de coton-tige, cet outil pouvant finir par enfoncer la cire plus profondément dans le conduit auditif, ce qui bloque le tympan et provoque une irritation du conduit auditif, voire une rupture du tympan (perforation tympanique).

Une des principales causes d’exéma de l’oreille est l’utilisation intempestive des cotons-tiges !

Si vraiment vous aimez trop vos cotons-tiges, utilisez-les pour nettoyer seulement l’extérieur de l’oreille, ce que vous pouvez également faire avec un gant de toilette pendant la douche.

Meilleure alternative pour nettoyer l’extérieur de l’oreille : l’oriculi ! Je l’adore et je suis sûre que vous-même y succomberez.

Il s’agit d’une petite tige de bois avec un minuscule réceptacle qui permet de venir recueillir le cérumen “en bout de course”, échoué sur l’extérieur des oreilles.

Un oriculi n’est pas fait pour pénétrer profondément dans les conduits auditifs et c’est très bien ! De plus, sa conception le rend durable et beaucoup plus écolo qu’une boîte de coton-tige (exit le plastique et le coton).

En ce qui concerne les fameux sprays d’eau saline, sachez qu’aucune étude n’a montré de meilleurs résultats que l’eau de la douche ! Ils peuvent cependant représenter une solution pour les personnes âgées qui ont des bouchons dus à leurs prothèses auditives qui poussent le cérumen.

Comment bien se laver les oreilles ?

On cherche comme vous l’aurez compris à éviter au maximum l’utilisation du coton-tige. Voici quelques alternatives naturelles.

1) Irriguez avec le jet de la douche

On peut commencer par s’habituer à se nettoyer les oreilles naturellement et régulièrement avec le jet de la douche.

Le jet doit être 37°, plus froid ou plus chaud, cela peut donner des vertiges. Au niveau de la fréquence, il peut être bon de se dire qu’à chaque shampoing, on en profite pour mettre un coup d’eau dans le conduit auditif.

Au niveau des contre-indications de cette méthode, mieux vaut être certain au préalable que les tympans soient parfaitement étanches, comprenez par là que les personnes souffrant de perforations tympaniques ne devraient pas y avoir recours.

Devraient aussi éviter la méthode de la douche ceux qui souffrent d’otites et ceux qui ont des “vrais” bouchons de cérumen, en ce cas, tout ce que vous allez réussir à faire est de le boucher. Courez plutôt voir un ORL.

2) Ayez recours à la poire

Autre bonne méthode, la poire, qui irrigue elle aussi l’oreille.

Elle peut être bonne pour ceux qui présentent un excès de cérumen. Il convient d’acheter une poire à lavement auriculaire et de dédier un moment de sa journée à une routine santé pour ses oreilles.

Pour s’en servir c’est très simple :

  1. remplissez la poire de lavement à 37°
  2. faites le lavage de vos deux oreilles, à raison de 5 minutes par oreille

Quelle que soit la méthode retenue, faites toujours surveiller l’état de vos tympans en prévention de troubles auditifs.

3) votre auriculaire n’est pas nommé ainsi par hasard !

Parce que la nature est bien faite, elle vous a doté d’un petit doigt qui épouse parfaitement le contour de votre oreille, c’est votre meilleur allié !

L’auriculaire porte bien son nom, alors prenez un mouchoir propre, plaquez le contre votre petit doigt et nettoyer le contour de l’oreille (pas l’intérieur) avec cette méthode efficace et entièrement naturelle.

On récapitule :

  • le cérumen n’est pas sale, c’est une substance qui a de nombreuses fonctions positives pour la protection de notre conduit auditif, il n’est pas question de tout enlever !
  • il ne faut pas se laver les oreilles profondément et trop régulièrement, les oreilles sont autonettoyantes
  • il faut éviter au maximum le coton-tige, qui a tendance à pousser le cérumen et à créer des bouchons
  • on ne met pas n’importe quoi dans ses oreilles (non, les clés de voiture n’ont pas cette fonction-là !), vous pourriez risquez des otites et/ou des traumatismes
  • vous pouvez nettoyer régulièrement le contour de l’oreille avec un gant de toilette, un oriculi ou à l’aide de votre auriculaire et d’un mouchoir en papier propre
  • prenez le réflexe de passer le jet de votre douche dans vos oreilles