Ces dernières années ont fait apparaître de grands changements dans les habitudes de consommation des utilisatrices de cosmétiques. Les raisons sont multiples, il y a tout d’abord l’aspect santé et environnement. Bon nombre de scandales ou suspicions notamment en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens, ont poussé beaucoup de consommatrices à bouder les cosmétiques conventionnelles.

Puis, une efficacité souvent remise en cause des cosmétiques dit “conventionnelles” souvent bien plus cher que leur équivalent en bio.

Enfin des économies certaine grâce au DIY “Do It Yourself”.

Cosmétiques conventionnelles VS cosmétiques naturelles

Les grandes marque de cosmétiques dites conventionnelles, ont eut beaucoup de soucis à se faire ces dernières années. En effet, les habitudes des consommatrices ont beaucoup changées et la recherche de produits exemptés de solvants, parabens et autre produits chimiques tendancieux, ont poussé celles-ci à s’orienter de plus en plus vers des marques plus respectueuses non seulement de l’environnement mais aussi de la santé.

L’industrie du bio a donc, de ce fait, connus un essor sans précédent ces dernières années. Nous comptons parmi les marques arrivées sur le devant de la scène, Weleda, Cattier ou encore Léa Nature.

Ces marques qui étaient autrefois cantonnées au magasin bio uniquement, se trouvent désormais, dans de nombreux commerces de proximité telles que les grandes surfaces, parapharmacies et bien évidemment sur internet où l’offre est plus que florissante.

L’aspect santé et environnementale n’est pas la seule raison de cet engouement. Des enquêtes indépendantes telles que celles réalisées par “Que choisir” ont comparées l’efficacité d’un certain nombre de crèmes anti-âge, et il s’est avéré que ce n’étaient pas les marques les plus chers qui affichaient les meilleurs résultats. Des crèmes de grandes surface vendus entre 3€ et 10€ le pot sont d’ailleurs arrivées dans le peloton de tête.

Il est clair que le prix ou la notoriété de la marque n’est pas forcément signe d’une quelconque efficacité. C’est partant de ce constat que les utilisatrices sont de plus en plus parties à la recherche de produits plus authentiques et naturels.

Le boom des huiles de soins

Dans la liste des produits naturels étant de nouveau sous les projecteurs, nous retrouvons les huiles de soins.

Faisant partie des célèbres remèdes de grands-mère pour nourrir ou soigner la peau et les cheveux, elles sont désormais devenue de véritable incontournables de la salle de bain.

Nous comptons parmi les plus utilisées en premier lieu, l’huile d’argan.

Huile d’argan

L’huile d’argan est obtenue grâce à l’extraction à froid de la noix d’argan. Principalement produite au Maroc, l’huile d’argan est non seulement utilisée comme produit de soin pour ses vertus nourrissante, assouplissante et surtout anti-rides, mais aussi comme ingrédient de base composant de nombreux cosmétiques.

De nos jours, nous voyons l’huile d’argan un peu partout, tant son efficacité est devenue célèbre.

L’huile de Ricin

L’autre huile de soin faisant beaucoup parler d’elle, est l’huile de ricin. L’huile de ricin est le partenaire idéal des phanères, à savoir les ongles, cils et cheveux.

C’est l’huile la plus réputée pour le soin des cheveux notamment pour ses vertus sur la pousse et le renforcement de la fibre capillaire.

Vous souhaitez avoir une chevelure fournis et pleine de vitalité ? Clairement l’huile de ricin sera le partenaire idéal.

Son coût, plus que raisonnable, en fait un soin de choix faisant de l’ombre aux produits capillaires complexes n’apportant que peu de résultats.

L’huile de bourrache

Enfin, l’huile de bourrache, peu connus il y a encore quelques années de cela, a retrouvé un éclairage mérité sur les étalages des commerces. Cette huile anti-âge fait office de soin de jour et de nuit sans aucun soucis, remplaçant aisément les crèmes dites raffermissantes du commerce.

Son action sur les radicaux libres en font un soin anti-rides de choix à moindre coût.

DIY

Cette vague de changement des habitudes de consommation, a laissée une large place au fait maison.

De nombreuses consommatrices se sont donc lancées dans la fabrication simple de produits cosmétiques, comme les masques, les crèmes de soin ou encore les produits capillaires.

Il est clair que la réalisation d’une crème de soin hydratante nécessite d’avoir, non seulement certaines connaissances, mais aussi du matériel adéquate. Ceci dit, la liste des produits nécessaires reste accessible à tous. De nombreux ouvrages traitent de la question et propose des recettes faciles à réaliser avec un minimum d’ustensiles.

Pour les débutantes, le plus simple est de démarrer par la composition de produits capillaires.

Ils se composent en générale d’une base végétale à laquelle vous pouvez ajouter des huiles essentielles et autres composants possible comme un œuf ou du miel par exemple.

Pour illustrer notre propos, voici une recette de masque capillaire nourrissant et anti-chute à base d’huile de ricin.

Il faut savoir que l’huile de ricin est une huile visqueuse et collante.

Pour réaliser un masque stimulant la pousse, mélangez bien tous les ingrédients dans une terrine et utilisez votre masque immédiatement.

Ingrédients :

  • 2 CAS d’huile de ricin
  • 2 CAS de miel
  • 1 jaune d’œuf

Appliquez le mélange sur cheveux mouillés à l’aide d’un peigne pour une application uniforme, rassemblez et recouvrez ensuite vos cheveux de film alimentaire.

A ce stade et pour décupler l’action du masque, vous pouvez humidifier une serviette que vous passez quelques secondes au micro-onde puis vous enroulez cette serviette chaude autour de votre tête.

Laissez le masque poser au minimum 15 minutes avant de rincer et de shampouiner vos cheveux.

Pour cela utilisez un shampoing doux pour usage fréquent, séchez vos cheveux et appréciez sa douceur nouvellement retrouvée.