Allaiter son bébé dès la naissance est important pour sa santé et son développement. Malheureusement, certaines femmes sont confrontées à une lactation trop faible, ce qui ne leur permet pas d’allaiter sur le long terme leurs enfants.

Si c’est votre cas, sachez qu’il existe plusieurs solutions naturelles pour augmenter la lactation, qui ne sont pas nocives pour votre santé ou celle de votre enfant, comme le sont certains médicaments.

Le processus de lactation

Lorsque vous tombez enceinte, l’hypophyse provoque la production d’une hormone peptidique appelée prolactine. Cette hormone est celle qui vous permet de produire du lait maternel, cependant, le temps de grossesse n’est qu’une étape de préparation.

C’est pendant la seconde phase que le lait sera produit en quantité afin de nourrir votre bébé et pourra être éjecté lors de la succion.

Cette seconde phase débute lors de l’éjection du placenta pendant l’accouchement.

À ce moment, l’hypophyse ordonnera aux cellules lactotropes de sécréter plus de prolactine, ce qui entraînera une production de lait plus importante, et lancera aussi la production de l’ocytocine, une hormone permettant l’éjection du lait.

Quels sont les bienfaits de l’allaitement sur votre enfant, mais aussi sur vous-même ?

Les bienfaits de la lactation sont multiples, aussi bien pour votre enfant que pour vous, et on peut notamment citer que l’allaitement :

  • Améliore la santé générale de l’enfant, notamment en favorisant le développement des anticorps.
  • Renforce les os du nourrisson.
  • Réduit les risques de mort subite du nourrisson.
  • Réduit les risques de cancer du sein.
  • Rend les vaccins plus efficaces.
  • Retarde la reprise des menstruations.
  • Permet de tisser des liens entre vous et votre enfant.
  • Permet de mieux comprendre votre bébé.

Quelles sont les solutions naturelles pour augmenter la lactation ?

bienfaits de l'allaitement

1/ Allaiter plus souvent et/ou tirer son lait

Contrairement à ce que vous pourriez penser, il ne faut pas avoir peur de tirer votre lait ou d’allaiter régulièrement votre nouveau-né en pensant que cela réduira votre production de lait.

Au contraire, si vous diminuez ou arrêtez l’allaitement de votre enfant ou arrêtez de tirer votre lait, la production des hormones permettant la lactation s’arrêtera, ce qui diminuera donc votre lactation lentement, jusqu’à l’arrêt total de celle-ci, et vous devrez alors passer à des biberons de lait en poudre.

2/ Adapter l’alimentation

Une des premières choses à faire, c’est d’adapter son alimentation.

Dans les aliments permettant d’augmenter la lactation, on peut compter :

  • L’avoine
  • Les graines de sésame
  • Les dattes
  • Les noix de cajou
  • Les amandes
  • Le cumin
  • Les soupes
  • Le bouillon de poulet

Et surtout, vous devez impérativement boire de l’eau en quantité ! Pas besoin de se forcer à boire 3 ou 4 litres par jour non plus, mais boire suffisamment, c’est-à-dire 1,5 à 2 litres par jour, est essentiel pour produire du lait en quantité suffisante pour l’allaitement de votre enfant.

3/ Boire des tisanes d’allaitement

Il existe beaucoup de sortes de tisanes, chacune ayant un but précis, et certaines permettent d’augmenter la lactation de manière plus ou moins significative. Les tisanes d’allaitement peuvent contenir diverses plantes et fleurs, tels que :

  • Le fenouil ou l’anis vert : ces plantes intégrées dans des tisanes permettent à la fois d’augmenter la lactation, mais aussi de diminuer les coliques du nourrisson.
  • Le fenugrec : il s’agit d’une plante annuelle utilisée presque systématiquement dans les tisanes d’allaitement, car ses effets sont quasiment immédiats.
  • La verveine officinale : cette plante permet elle aussi d’augmenter la lactation, mais aussi d’améliorer le goût du lait, surtout si vous utilisez du fenugrec dans vos tisanes.

Vous pourrez aussi trouver des tisanes en vrac faites à base de cumin, d’orties, de mélisse, de carvi, d’aubépine, de tilleul, de fleurs d’oranger ou encore de charbon béni.

Ces plantes permettent d’augmenter la lactation et/ou de prévenir les coliques du nourrisson, mais aussi de rendre votre lait de meilleure qualité et bien plus nutritif.

4. Prendre éventuellement des compléments alimentaires naturels

Une autre solution aidant à augmenter la lactation est la prise de compléments alimentaires. Ces derniers, à condition qu’ils soient totalement naturels, permettent non seulement d’augmenter votre production de lait, mais aussi de le rendre de meilleure qualité et bien plus nourrissant, sans aucun danger pour vous et votre enfant.

Parmi les plus simples à trouver, il y a :

  • La levure de bière : La levure de bière permet d’augmenter le taux de prolactine, hormone de production du lait, de manière relativement efficace. Vous pourrez trouver des capsules de levure de bière en pharmacie, et celles-ci ne sont pas dangereuses pour la santé de votre bébé.
  • Les gélules d’allaitement : ces gélules sont composées de substances naturelles et contiennent un maximum de calcium, de magnésium et de vitamines pour aider votre enfant à mieux grandir, avoir des os plus solides ainsi qu’une meilleure santé, mais elles vous permettront aussi d’augmenter votre lactation grâce à des extraits de plantes telles que le fenugrec ou la verveine officinale.
  • Lécithine : il s’agit d’un complément alimentaire permettant de diminuer la viscosité du lait, ce qui permet de réduire les risques de canaux bloqués, un des principaux problèmes diminuant la quantité de lait produite.
  • Charbon béni : disponible en pharmacie, beaucoup de femmes vantent les bienfaits de ce complément sur la lactation, bien qu’aucune étude n’ait, à l’heure actuelle, pu confirmer son efficacité.

5/ Utiliser une pierre de lune

Pour ceux qui pratiquent la lithothérapie et qui croient aux pouvoirs des pierres, la pierre de lune est considérée comme la pierre des déesses.

À l’époque de l’Empire Romain, cette pierre était connue comme étant très puissante et permettait selon les légendes d’influencer les phases astrales, mais aussi influencer les sentiments d’amour parmi les humains.

Cependant, ce qui nous intéresse, c’est que si on en croit ces légendes, en posant la pierre contre le cœur (ou sur le chakra du Cœur), il serait possible de stimuler et augmenter la lactation. Bien sûr, ces effets n’ont jamais pu être prouvés scientifiquement par le biais d’études.

Si vous souhaitez trouver facilement des pierres de lune sans passer par une boutique spécialisée, vous pouvez en trouver dans la plupart des bijouteries, montées sur des colliers ou des bracelets. C’est peut-être l’occasion de vous faire plaisir, ou pour votre compagnon de vous offrir un cadeau.

6/ Se relaxer et se reposer suffisamment

Le stress et la fatigue sont deux ennemis de la lactation. En effet, si vous vous sentez plus stressée ou fatiguée, vous diminuez votre production d’hormones (la prolactine et l’ocytocine), ce qui entraîne automatiquement une diminution de la production de lait maternel.

De plus, même si vous continuez à produire du lait, celui-ci sera plus pauvre en nutriments, alors que ceux-ci sont essentiels pour votre enfant, sa santé et sa croissance.